Pacte avec le Chat

Pacte avec le Chat

Une petite semaine de répit et nous voila reparti dans les entrailles du château d’Aboybourg.

C’est donc un Maginos gonflé à bloc qui propose au groupe d’utiliser Brodie comme moyen de locomotion. Autant dire que toutes les souris sondent le fond des potions du vieux voir si il n’y traine pas une odeur suspecte. Mais comment allons nous faire cela se demandent-ils? Maginos à sa petite idée…

la-souris-heureuse-de-bande-dessinée-se-situe-dans-le-verre-de-vin-et-des-mains-de-se-tenir-57351194

Collin, Filch, Nez et Maginos donc, arpentent à nouveau la forge et les dédales souterrains pour sortir dans les appartements de la Reine. La chambre autrefois si belle n’était plus qu’un amas de toile d’araignées dont les propriétaires n’étaient pas très loin.

Partant au combat, les rongeurs se débarrassent des cafards et araignées et foncent vers la salle à manger. Bien déguisées dans leur costume de rat, nos amies évitent un rude combat et se faufilent vers la cuisine.

Ayant réussi à se défaire des forces en présence. Maginos sur la table, lance tel un joueur de baseball, un de ses morceaux de fromage qui fait mouche du premier coup et sonne la cloche alertant ainsi Brodie de la présence des souris.

Ce dernier arrive d’un bond juste derrière Nez et Filch. Nez lui fait face et lui assène un coup de marteau dévastateur qui envoi le matou au tapis. Le temps qu’il reprenne ses esprits, Collin, en leader, encourage Nez lui permettant, dans un tournoiement de marteau de lui porter un coup décisif.

La griffe dans les mains, Nez hèle a bête et lui propose un deal. En échange de la localisation d’une réserve d’herbes à chat, il devra répondre à l’appel des souris.

Brodie recula et déguerpie aussitôt. Mais il était clair que la proposition fût trop alléchante pour être ignorée. Le pacte était donc conclu.

 

Copyright de la photo de couverture : Riccardo Crosa

 

 

Laisser un commentaire